Les prodiges – Jeremy Scott

Un livre de super-héros avec des enfants handicapés mais bourrés de talents, qu’est-ce qu’il faut de plus pour donner envie ?

51eyh2c7dhl-_sx195_

Résumé

Ils sont six

Ils sont handicapés

Personne ne croit en eux

Pourtant leurs pouvoirs sont incroyables

Ils sont les Prodiges

Des superhéros comme vous n’en avez jamais vu !

(kidnappé sur livraddict)

Mon avis

Phillip, un jeune garçon aveugle ayant récemment déménagé, apprend de la bouche de son père qu’il est un super-héros. En effet, il s’agit de quelque chose de génétique. Ils ont donc emménagé dans une ville réservée aux super-héros afin qu’il puisse avoir une éducation en conséquence. Mais en arrivant au lycée, Phillip se rend compte qu’il a été mis dans une classe spéciale pour handicapés.

J’ai trouvé l’idée du roman particulièrement originale. Non seulement d’avoir des personnages principaux qui ont un handicap ce qui est rarement représenté, mais aussi que pour une partie d’entre eux, cela entrave leur pouvoir. Ils doivent donc apprendre comment l’utiliser malgré leurs difficultés.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, c’est la cohésion entre les différents personnages. Leurs relations évoluent fortement entre le début et la fin du bouquin n’allant pas toujours dans le sens auquel on pourrait s’attendre. Cela fait qu’on s’attache à tous les protagonistes sans aucun soucis.

Enfin, le roman arrive à parler de beaucoup de sujets difficiles qu’on ne retrouve pas toujours dans la littérature jeunesse. Le handicap certainement, mais aussi des sujets comme la dépression, la maladie, etc.

Hélas, l’histoire en revanche est assez évidente. A mon goût le héros ne se posait pas assez de questions et était parfois un peu lent pour trouver des solutions. J’avais donc deviné une grande partie du dénouement bien avant la fin. Je pense que si j’avais lu ça adolescente, j’aurais été beaucoup plus intriguée et dans l’histoire, mais à l’âge adulte cela manque de double lecture.

Un autre détail qui m’a ennuyée est l’absence de personnage féminin. Dans les personnages principaux, il n’y en a aucun, excepté éventuellement la mère du héros. Le seul moment où une fille passe un moment avec eux, elle est stéréotypée et assez désagréable. Je trouve donc dommage dans un roman qui se veut représentatif d’oublier un genre…

En bref, un roman qui part d’une très bonne idée et qui arrive à nous tenir tout le long mais qui ne révolutionne pas le genre pour autant. Je pense que j’en attendais peut-être trop de ce livre. Il ne m’a pas déplu mais j’en espérais plus.

Le livre a aussi été lu dans le cadre de ces challenges

superlecteur

Pour la consigne « Un livre avec une première ligne entrainante (ou intriguante) »

Vous qui êtes voyants devrez, au moins un moment, faire preuve de tolérance : un aveugle ne peut fournir que des informations visuelles limitées et, franchement, je n’ai pas vu grand chose de ce que je m’apprête à vous raconter. Par chance, j’ai bien d’autres informations à signaler.

Le livre a aussi été lu pour le challenge des 170 idées pour l’idée des lunettes de soleil sur la couverture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s