Point ciné du 12 octobre

kubo

kubo1

Kubo – Travis Knight

Si vous devez cligner des yeux, faites le maintenant.

Kubo, c’est le nouveau film des studios Laïka, studio que j’apprécie particulièrement grâce à Coraline. Leur technique de stop-motion avec des figurines m’impressionnera toujours. C’est donc avec plaisir que je me replonge dans ce nouveau film.

L’histoire démarre sur une magnifique scène en mer. Peu d’éléments nous sont expliqués, il faut donc deviner par nous-même. Une femme et son enfant échouent sur une plage. Des années plus tard, on suit l’enfant, Kubo. Celui-ci s’occupe de sa mère et pour une raison étrange ne doit pas sortir une fois la nuit tombée.

Le film est vraiment beau au niveau de l’animation. Du côté de l’histoire c’est assez poétique et il faut pouvoir se laisser bercer par la magie.

En revanche, le film me paraît assez effrayant pour des enfants trop jeune (comme Coraline) mais manque de double-lecture pour un public adulte. Je trouve dommage cet entre-deux. j’aurais aimé deviner un peu moins de l’intrigue.

Néanmoins, parmi la ribambelle de long-métrages d’animation qui sortent chaque année, le studio Laïka se démarque toujours par leur design original, leur capacité à faire des histoires sur des sujets difficiles tout en étant poétique et les personnages intégrés.

LES SEPT MERCENAIRES_120x160 VER.A @25%.indd

Les sept mercenaires – Antoine Fuqua

Après Les huit salopards en début d’année, on annonce Les sept mercenaires ! Comment ne pas vouloir faire le plein de western ? Bref, dès l’annonce j’étais pressée de voir ce film, n’ayant pas vu l’original de 1960.

Je ne me suis pas trop renseignée avant de le voir, et je n’avais donc pas fait le rapprochement avec les sept samouraïs (oui, je suis lente parfois). Mais je me suis rapidement rendue compte qu’il s’agissait d’une adaptation en milieu western. L’histoire est en effet tip top la même.

Cependant, grâce au côté western, on retrouve un certain dynamisme. Les combats sont véritablement entrainants et le réalisateur joue bien avec les montées de tension. De plus, les acteurs étaient fort sympathiques, chaque personnage ayant son rôle a jouer, occupant tous le même temps d’écran.

Le point noir de ce film est surtout qu’il souffre de la comparaison. Les quelque western que j’ai vu ces derniers temps offraient vraiment un suspens et des choix de personnages qui me sont restés en tête encore longtemps après les avoir vus. Je ne pense pas que ce sera le cas ici. Les sept samouraïs aussi m’avaient fait réfléchir. Celui-ci manque un peu de personnalité à coté.

En revanche, pour introduire au genre, ou juste pour regarder un film pour le divertissement, il est vraiment très bon ! Et je prendrai clairement plaisir à le revoir.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s