Point ciné du 30 novembre

animauxfantastiques

le-nouveau-poster-des-animaux-fantastiques

Les animaux fantastiques – David Yates

Je ne sais pas très bien ce qui se passe actuellement, mais on entend constamment parler d’Harry Potter et J.K. Rowling. Je pensais que ça s’était calmé après la sortie du dernier film, mais ça reprend de plus belle. J’avais adoré ces romans quand j’étais enfant, mais la sortie du 5 m’avait fortement déplu et depuis je ne suis plus trop là-dedans. Tout ça pour dire que je suis allée voir Les animaux fantastiques avec un sentiment mitigé : l’envie de replonger dans cet univers, mais aussi une impression de matraquage assez désagréable.

Il s’agit ici d’une histoire originale qui ne se passe pas en Angleterre mais à New York. On y découvre toute une parcelle fortement oubliée dans les livres : le reste du monde et leur manière d’agir par rapport aux moldus, ce que deviennent les sorciers après l’école mais aussi toutes les créatures existantes.

Étonnamment, j’ai réellement apprécié le film. Il y a assez peu de fan-service gratuit et du coup j’ai pu rentrer dedans sans qu’on me rappelle tout le temps que je suis devant une préquel. Cela m’a permis de vraiment revivre la magie de la découverte de l’univers.

Concernant les personnages, j’ai apprécié le casting. Je ne connais pas spécialement les acteurs, mais j’apprécie qu’ils en prennent qui ne sont pas forcément super beaux et sexys mais qu’ils deviennent plutôt attachant avec leur caractère.

Enfin, les créatures donnent envie d’en savoir encore plus sur elles. Elles sont intéressantes et on sent qu’il y a plus de réflexions autour d’elles que le peu qui en est dit.

En bref, je ne pense pas que ce sera le film de l’année pour moi, mais malgré tout une belle surprise. Il permet d’apporter un côté plus mature et plus « dark » qui manquait à la saga (même si certains m’affirmeront le contraire). J’ai tout de même un peu peur pour la suite, toujours à cause du fan service mais aussi de la présence de Johnny Depp, qui commence à m’irriter à être partout.

Publicités

2 commentaires

  1. Je suis à tout fait d’accord concernant cette analyse du film, le 5eme épisode d’Harry Potter m’a également beaucoup déplu et m’a d’ailleurs fait détester David Yates

    J'aime

    • En fait, je parle plutôt au niveau des romans, le cinquième m’a réellement déplu et m’a complétement fait lâcher la série, j’ai fini par voir les films l’histoire de finir tout ça mais du coup avec peu d’enthousiasme

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s