Mal de mère – Rodéric Valambois

Voici un livre qui m’a attirée par sa couverture et son titre, me rappelant la situation d’un proche. Il fallait que je le lise.

MalDeMere_C1C4.indd

Résumé

L’alcoolisme d’une mère.

« L’histoire relate 20 ans de notre vie.
J’en suis le témoin et je raconte comment une famille heureuse devra renoncer à tout ce qui la construisait, perdre pied, devenir peu-à-peu une famille de cas sociaux. Je rends compte de l’évolution de chacun des membres de notre famille, pas seulement de celui de ma mère. Mon père qui s’est rapproché de nous par nécessité. Moi qui me suis endurcis pour me protéger. Mon frère qui, plus tard, deviendra un homme assumant ses responsabilités. Ma soeur qui n’aura connu notre mère qu’en état de dépendance, contrairement à mon frère et moi-même. Ma mère qui, je ne sais pourquoi, a lâché prise, le cerveau bouffé et le corps bouffi. Et puis les autres : les tantes, grand-mères, amis, commerçants, médecins, psychiatres, policiers, ceux qui faisaient souvent mine de ne rien voir, nous tournant le dos, nous jugeant, et ceux qui, parfois, nous comprenaient et nous aidaient.
J’ai écrit cela en n’épargnant personne, mais sans acharnement. S’il y a des jugements, il n’y a pas de morale. Chacun a sa part d’ombre et d’humanité. R.V.»

(Venu de Livraddict)

Mon avis

Je n’avais jamais entendu parler cette bande-dessinée mais dès que je l’ai vue, il fallait que je la lise, vu la situation similaire d’un proche. Mal de mère raconte l’enfance de Rodéric et sa famille avec une mère sombrant dans l’alcoolisme et tout ce que ça implique.

Beaucoup de détails paraissent anecdotiques, mais démontrent l’effet de l’alcool sur quelqu’un, comme reporter l’attention sur des détails, faire des tâches ménagères dans le seul but de se plaindre, les crises de colères ou de tristesse, les réactions excessives, le fait de parler de choses intimes… Bref, beaucoup de choses que j’ai reconnues et qui m’ont permis de mieux assimiler tout ce qui est influencé par l’alcool.

Mais l’histoire ne reste pas uniquement sur la mère alcoolique, mais aussi sur une famille qui doit se construire autour de cette situation. Si le résumé de l’auteur les présente comme « une famille de cas sociaux », je trouve qu’il y a un côté positif à voir que les enfants s’en sortent et évoluent malgré tout.

Cette bande-dessinée ne sera peut-être pas la meilleure que j’ai lue, mais elle offre un point de vue qu’on entend rarement. De plus, le dessin est très appréciable et assez représentatif.

Lu dans le cadre de ces challenges

525385509_c915550b24_b

Pour « une bouteille, une jarre ou une boîte de conserve de la cuisine » (la bouteille d’alcool)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s