La passe-miroir – Christelle Dabos

J’entends parler de ce livre partout autour de moi, et en plus l’auteur est belge ! Il était donc nécessaire que je commence la série.

61xrkwkl9wl-_sx342_bo1204203200_

Résumé

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

(repris de Livraddict)

Mon avis

Après en avoir énormément entendu parler, il fallait que je lis La passe-miroir. Il s’agit donc de l’histoire d’Ophélie, une jeune fille capable de « lire » les objets, c’est à dire de connaître tout leur vécu en les touchant, ainsi que de traverser un miroir pour se rendre dans un autre lieu en possédant un qu’elle a déjà visité. Elle se retrouve du jour au lendemain promise à un homme du pôle, endroit qu’elle ne connaît pas du tout et doit se rendre là-bas pour y vivre.

Dans ce roman, on se retrouve plongés dans un monde plein de magie et assez fractionné. Il y a peu d’explications sur le monde étant donné que les personnages y ont toujours vécus et on doit donc beaucoup deviner par nous-même ce qui peut être perturbant. De ce fait, le récit est assez lent, la première partie consistant à présenter Ophélie, son départ vers le pôle et la découverte de ce nouveau lieu sans que personne ne lui explique. J’avoue avoir cru à ce moment là ne pas apprécier le récit.

Je me suis accrochée, et j’ai bien fait. Une fois toute cette mise en place passée, Ophélie doit réussir à passer incognito et commence à prendre un peu en main son destin. Si elle paraît assez passive (et qu’on a envie de la secouer un peu) elle cogite énormément et garde ses conclusions pour les sortir au bon moment.

Étant assez fan de tout ce qui est « intrigues de la cour », je me suis pas mal amusée en lisant ce roman qui est en fourré. J’ai tout le temps envie de savoir qui cache son jeu et ce qui se passe réellement derrière toutes les illusions. Le tout dans un monde assez magique.

Il y a aussi une farandole de personnages, dont aucun n’est réellement bon ou méchant, ils servent chacun leurs intérêts qui peuvent converger ou non. Du coup, si j’en apprécie réellement aucun, je n’en déteste aucun non plus et tous m’intriguent.

Voilà donc un roman qui peut paraître assez ennuyant de prime abord mais qui ouvre beaucoup de pistes et réussit à happer complétement. Je comprends du coup mieux l’enthousiasme autour de celui-ci, mais en même temps aussi qu’on puisse ne pas apprécier. Dans mon cas, j’attends de voir la suite pour être bien plus immergée dans ce monde.

Lu dans le cadre de ces challenges

525385509_c915550b24_b

Pour « quelque chose d’architectural » (la citacielle)

157225objectifdumois

Pour le mois de janvier « Lire un livre populaire (qui a plu à tout le monde ou presque) »

Publicités

7 commentaires

  1. Moi j’ai bien aimé l’histoire mais je trouve que pendant toute une partie on s’ennuie un peu :/ Et puis j’ai pas aimé Ophélie, mais je lirais le 2 un de ces jours avec grand plaisir! 😀
    Par contre je viens d’aller me renseigner et désolée de briser tous tes espoirs, mais Christelle Dabos est française ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s