Eve sur la balançoire – Nathalie Ferlut

Une couverture et un sous titre (« conte cruel de Manhattan ») attirants m’ont donné envie de lire cette bande-dessinée.

L.10EBBN001845.N001_EVEbalanc_C_FR

Résumé

Pour la petite Eve Nesbit de Pittsburgh, le XXe siècle avait inventé un nouveau métier :
j’étais l’image de l’envie et de la perfection, j’étais une icône de publicité, le rêve américain en version jeune fille. Des journalistes aux plumes pleines d’eau de rose écrivaient d’élogieuses fables où j’étais un ange modeste issu de bonne famille, frappée par la fatalité, mais remarquée par les bonnes fées de New-York ! Mais il n’y a pas que les demoiselles qui aiment les photos de jeunes filles… On me proposa bientôt des poses plus suggestives, légendées de subtiles sous-entendus… Ma mère ne disait rien, moi je ne voyais pas où était le mal…
Pourquoi aurais-je refusé ?

(repris de Livraddict)

Mon avis

Eve sur la balançoire raconte la vie de Eve Nesbit, une jeune fille qui devient modèle pour peintre afin de pouvoir rapporter de l’argent à sa mère et à son frère aux études. Petit à petit, elle pose pour la publicité et ensuite travaille au théâtre. Elle devient une icône, travaillant pour ceux qui donnent de l’argent. Sa mère ne disant rien et étant assez innocente, Eve se retrouve dans un engrenage plus grand qu’elle.

La bande-dessinée se lit facilement et les dessins sont vraiment beaux. Je l’ai lu d’une traite tant c’était agréable. Dès le début, on a des indices sur le dénouement, mais il faut en apprendre plus pour comprendre comment Eve est passée de ses débuts de modèles à une femme qui souhaite simplement vivre sa vie en étant plus anonyme.

Il s’agit d’une histoire en partie vraie, basée sur des faits réels, mais d’après les auteurs aucun récit des protagonistes ne correspond tout à fait. C’est donc le plus proche possible de la réalité.

C’est donc un récit très agréable, où j’ai un peu découvert l’univers du rêve américain et des icones de publicité. De plus, j’avais déjà entendu parler d’Eve Nesbit sans en savoir plus, c’était donc très intéressant.

Lu dans le cadre de ces challenges

Challenge BD 2017

Pour la consigne « Une BD visant un public adulte »

525385509_c915550b24_b

Pour l’idée « Quelque chose dans le vent »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s