Gamer – Pierre-Yves Villeneuve

Un livre qui s’appelle gamer, dont en plus le personnage principal est une fille fana de jeux en ligne, voilà qui m’attirait assez, tout en restant sceptique.

264

Résumé

Laurianne, mieux connue en ligne sous le pseudonyme de Stargrrrl n’est pas une adolescente comme les autres. Très douée en mathématiques, en sport et en informatique, elle est aussi une très bonne joueuse de jeux vidéo. Elle partage le plus clair de son temps entre son écran d’ordinateur, le skate park et l’école, toujours en compagnie de son meilleur ami Sam. Mais son univers s’écroule lorsque son père lui annonce qu’ils déménagent à Montréal. Arriver dans une nouvelle école n’est jamais facile, surtout lorsqu’on n’a pas la langue dans sa poche et qu’on se met les pieds dans le plat avec la fille la plus populaire de l’école dès le premier jour…

(repris de livraddict)

Mon avis

Bon un livre jeunesse sur le milieu du jeu vidéo ça a de quoi laisser dubitatif, étant généralement bourré de stéréotypes juste destiné à vendre (il suffit de voir tous les romans dans l’univers de minecraft…). Mais celui-ci m’a tout de même attirée, déjà car il s’agit d’une héroïne mais aussi parce que l’histoire mêle le jeu vidéo, sa vie familiale et le changement d’école, de sorte à faire des liens entre ceux-ci.

Au départ j’ai apprécié, il est indiqué que le livre est écrit par un québecois et que certaines expressions peuvent être inconnues, mais j’y ai bizarrement reconnu certaines manières de parler en Belgique. Le récit démarre sur une jeune fille qui a visiblement vécu un drame familial récent et s’apprête à quitter le monde qu’elle connaît pour partir vivre en ville. Se réfugiant dans le jeu vidéo, elle est tout de même contente de pouvoir rester en contact avec son meilleur ami par ce biais.

Malgré ce début prometteur, j’ai assez vite déchanté, l’héroïne m’insupporte. En fait, c’est simple, elle manque de défauts ; intelligente, forte en math, en sport, sociale, capable de trouver des répliques, humour, efficace dans le jeu, douée en informatique, honnête,… Aucun défaut n’est montré ce qui la rend assez peu crédible. Peut être que le personnage devient plus complexe mais je n’ai eu aucune envie de continuer, l’histoire étant trop peu consistante pour compenser.

Les autres personnages m’ont fait pensé aux « amis » qu’on a dans les nouveaux jeux pokémons, où en tant qu’adulte on soupire quand on les croise car on sait que des dialogues sans fin vont arriver… Bref, ils sont niais, se retrouvent comme par hasard au magasin de jeu juste en face et il leur fallait l’arrivée de Laurianne pour être totalement complets.

En bref, le récit me paraissait prometteur, et je pense que j’aurais aimé le livre en étant beaucoup plus jeune, mais il manque de double lecture et de personnages plus nuancés. J’ai l’impression que l’auteur a voulu trop insister sur le coté « les filles sont douées aux jeux vidéos et sont badass » au point d’oublier d’en faire un être humain complet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s