Fairy oak – Elisabetta Gnone

Une couverture attrayante, des pages illustrées dans le livre et pour couronner le tout il s’agit de l’une des créatrices de W.I.T.C.H. !

fairy-oak-t01

Résumé

Depuis plus de mille ans, quand sonne minuit, dans les maisons de Fairy Oak se produit un fait magique : de minuscules fées lumineuses racontent des histoires d’enfants à des sorciers aux bons yeux émus et attentifs.
Insolite n’est-ce pas?!
Chacun sait que les fées et sorcières ne s’entendent pas bien et que les sorcières n’aiment pas du tout les enfants.
Mais nous sommes dans la Vallée de Verte-Plaine, dans le village de Fairy Oak, et ici, les choses se passent toujours un peu différemment…

(source : Livraddict)

Mon avis

Dans Fairy Oak, on suit une fée, Féli, dans un monde où celles-ci sont des nourrices. Elle s’occupe de deux jeunes filles, Vanilla et Pervinca. Celles-ci ont une tante sorcière et sont donc susceptible de développer des pouvoirs magiques. Pendant ce temps-là, quelque chose se prépare, des signes avant-coureurs démontrent que quelque chose de mauvais est sur le point d’arriver…

Il s’agit d’un roman jeunesse clairement ciblé pour les enfants mais sans les prendre pour des simplets. Je m’explique, dans un sens le roman manque de double lecture et « d’inattendu » pour un public adulte. C’est donc assez peu intéressant à lire au bout d’un certain âge. Mais, malgré ça, l’histoire lie différentes intrigues, les personnages ne sont pas tous au courant des même choses et évoluent dans différents milieux ce qui permet à un enfant de réfléchir et de pouvoir totalement s’identifier à certains personnages et à faire ses théories.

Au niveau des personnages, il y en a quand même beaucoup et je trouve dommage qu’ils ne soient pas plus présentés. Je n’ai aucune idée de la personnalité des amis des jumelles et donc je ne suis pas très inquiète pour eux. Je suppose qu’il n’y avait pas la place et qu’ils seront plus mis en avant dans la suite.

L’univers même est assez classique, il est très lié aux contes de fées avec des sorcières, des fées, des arbres qui parlent, de la magie, le tout dans un village où tout est en bois. C’est assez féerique et agréable, même si de nouveau on n’est pas très surpris.

Au final, il s’agit d’un livre chouette à lire, assez beau, les personnages et l’univers donnent envie de continuer mais il manque quelque chose pour le rendre unique. J’aurais tendance à conseiller aux enfants plutôt Fablehaven que celui-ci. Mais j’espère qu’en continuant, l’intrigue offrira de nouvelles pistes et une nouvelle idée de l’univers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s