Walking dead tome 1 : passé décomposé – Robert Kirkman, Charlie Adlard et Tony Moore

Je n’avais pas du tout été happée par la vague de mode autour de walking dead il y a quelque temps, mais mon intérêt pour cette BD est tout de même resté. Je m’y met donc enfin.

pae-decompose

Résumé

Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus.

Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Il n’a alors plus qu’une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu’ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.

(source : livraddict)

Mon avis

Ah, qu’est-ce qu’on en a entendu parler de Walking dead, déjà pour le comics même, mais ensuite avec la série et enfin le jeu vidéo de Telltales. J’ai eu un moment l’impression d’être une paria pour n’avoir jamais lu/vu/joué à cette saga. Pourtant, une histoire de zombie, ça m’intéresse toujours mais je n’arrivais pas à m’y mettre.

Dans ce premier tome on suit donc Rick, un policier qui se fait tirer dessus. lorsqu’il se réveille du coma il se sent vachement seul et part à la recherche d’infirmières, de médecins, d’autres malades. Mais le voilà face à des mort-vivants. Il décide donc de partir de l’hopital pour découvrir ce qu’il s’est passé mais surtout retrouver sa femme et son fils.

L’histoire se déroule assez rapidement. Sans doute pour mettre l’intrigue en place pour la suite, mais j’ai trouvé un peu bizarre qu’une personne qui se réveille d’un coma dans un endroit infesté de zombie ne se pose pas tant de question et accepte la réalité aussi rapidement. De plus, il se retrouve vite dans le camp de réfugié, prends vite les rennes, etc. Bref, j’ai trouvé que ça partait un peu trop vite.

Au-delà de ça, j’ai apprécié par contre les personnages, ils sont très différents et si ça permet des conflits sociaux, on sent qu’ils sont chacun travaillés pour être assez réaliste, ce qui promet pour une éventuelle évolution dans leur petite société.

Il n’y a pas trop de tabou non plus, les zombies sont bien glauques et l’auteur n’hésite pas à les représenter et montrer des images assez sanguinolentes contrairement à d’autres bandes-dessinées que j’ai lues.

Ce premier tome ne m’a pas totalement convaincue, je trouve que beaucoup de choses vont vite, qu’il y a des incohérences (genre, le mec dans le coma, aucun zombie ne s’est approchés alors qu’on en a vu bouffer des animaux morts depuis un moment ?) et des moments un peu trop attendus (l’auteur laisse des indices sur des « twist » mais tellement gros qu’on le voit arriver à des kilomètres). Mais je suis tentée de continuer, j’ai envie de suivre ces différents personnages et savoir ce qui va leur arriver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s