The mortal instruments : renaissance : la princesse de la nuit – Cassandra Clare

La suite de Mortal Instruments qui me faisait de l’oeil dans sa version anglaise est enfin parue en français, je me suis donc jetée dessus dès son arrivée en bibliothèque. Pour lire ma critique de la série originale, c’est ici !

Livre - the mortal instruments renaissance la princesse de la nuit - cassandra clare - pocket jeunesse

Résumé

Los Angeles, 2012. Cela fait 5 ans que les événements qui ont failli plonger le monde des chasseurs d’ombres dans l’oubli se sont produits, cinq ans qu’Emma Carstairs, Jeune chasseuse d’ombres a perdu ses parents. Après tout le sang versé et la violence dont elle a été le témoin durant son enfance, Emma a consacré sa vie à l’éradication des démons et à être la meilleure, la plus rapide et la plus redoutable chasseuse d’ombres depuis Jace Lightwood.
Élevée à l’institut de Los Angeles, Emma est liée comme parabataï à son meilleur ami Julian.
Alors qu’elle pourchasse les meurtriers de ses parents, la piste qu’elle poursuit la conduit tout droit vers des personnes envers qui elle avait toute confiance, comme on le lui avait toujours appris.
Au même moment, Emma tombe amoureuse de Julian, son plus proche ami, et parce qu’il est son parabatai, il est la seule personne au monde qui lui soit absolument interdit d’aimer à cause de la loi des chasseurs d’ombres.
Au cœur du rutilant Los Angeles actuel, Emma doit apprendre à faire confiance à son cœur et à son esprit, pendant qu’elle doit déjouer un complot démoniaque mené par de sombres sorciers gérants de night-club, de Sunset Strip à la mer enchantée, qui s’étend dur toutes les plages de Santa Monica.

(source : livraddict)

Mon avis

La série The Mortal Instruments m’a totalement remise d’une panne de lecture qui durait depuis plusieurs années. J’ai donc un attachement particulier à cette saga. J’attendais avec impatience la traduction de la suite de la série et la voici donc.

Ici, nous suivons donc Emma Carstairs, personnage rencontré vers la fin de la saga originelle. Celle-ci vit avec son parabatai et meilleur ami, Julian Blackthorn et toute sa famille. Ceux-ci se retrouvent mêlés à une enquête sur le meurtre de plusieurs personnes, soit humains, soit d’origine féerique dont les victimes ressemblent étrangement aux corps retrouvés des parents d’Emma, 5 ans auparavant. Ils décident donc de mener l’affaire jusqu’au bout, malgré l’interdiction faire aux chasseurs d’ombre de se mêler de ce qui concerne les humains et les fées. Cette histoire permettra-t-elle d’élucider la mort des parents d’Emma ? Et aussi, peut-être de permettre à Julian et sa famille de retrouver Mark, leur demi-frère à moitié fée parti avec la chasse sauvage ?

Bon le résumé peut paraître très confus pour les personnes n’ayant pas lu la saga originale, pourtant, dans le roman, les explications sont faites pour permettre à n’importe qui de prendre l’histoire en vol tout en étant pas trop lourd pour ceux qui connaissent déjà. Néanmoins, vu la pléthore de personnages et d’éléments de l’univers ça peut être compliqué de commencer par cette partie-ci.

C’est en tout cas vraiment plaisant de retrouver l’écriture de Cassandra Clare, d’autant plus qu’elle s’est clairement améliorée depuis le début. Fini cette sensation de lire une fanfiction améliorée, ici malgré le côté « romance » très présent, on est aspiré par l’histoire et même les attirances entre les personnages font obstacle (ou non) au scénario et deviennent de vraies intrigues en soit.

Comme d’habitude, les personnages sont très diversifiés et intéressant. Il y en a beaucoup ici vu la grande famille des Blackthorn avec les frères et soeurs (par âge) : Hélène, Mark, Julian, Ty, Livvy, Dru et Tavvy, accompagnés d’Emma, Cristina, Diana leur préceptrice, Arthur leur oncle peu présent ainsi que des personnages ne vivant pas sur place mais ayant leur place dans l’histoire comme Malcolm, Kieran, Diego ou Kit. Malgré ça on ne s’y perd pas trop (notamment via cette manie de l’auteur de répéter les noms et les caractéristiques à tout bout de champ ce qui est positif pour retenir, mais en même temps assez lourd) et j’apprécie toujours le soin apporté à leur créer à chacun une personnalité propre et leurs difficultés ou non face au monde. Niveau représentation, c’est toujours cool.

Au niveau purement de l’histoire, je me suis vraiment plongée dedans, essayant de résoudre l’affaire avec eux, de comprendre les liens. Et j’avoue que l’auteur arrive à nous surprendre en emmêlant différentes affaires entre elles. Le tout tient la route et finit, comme il faut, sur un cliffhanger qui donne envie de foncer lire la suite en anglais plutôt qu’attendre la sortie francophone.

En bref, une séquelle bien mieux écrite qu’à l’origine, même si les personnages me manquent (ok, juste Magnus). De nouveaux personnages bien plus contrastés, qu’on ne va pas forcément adorer au premier abord mais qui apportent vraiment beaucoup et une histoire qui se lit comme rien malgré les 800 pages.

Publicités

Un commentaire

  1. The Mortal Instruments… Une série que j’affectionne particulièrement et ce peu importe l’arc ! J’admets m’être régalé avec ce premier tome et j’ai hâte de connaitre l’évolution de nos nouveaux héros.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s