La maison des reflets – Camille Brissot

Un résumé intrigant m’a donné envie de me plonger dans ce futur proche où on peut converser avec les morts…

roman - la maison des reflets - camille brissot

Résumé

Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu’ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu’à ce qu’il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse… Bien vivante.

(source : Livraddict)

Mon avis

Dans un futur pas si lointain, nous suivons Daniel, le petit fils de celui qui a créé la fameuse Maison de Départ Edelweiss. Cette maison de départ est un endroit ou chacun peut venir pour demander à créer un reflet, une copie conforme d’un proche décédé. Grâce à une modélisation 3D et des projections plus vraies que nature, on peut venir discuter avec nos proches comme si ils étaient encore là. Le père de Daniel a poussé cela encore plus loin en refaisant aussi en détail la personnalité des reflets afin qu’ils parlent et agissent comme eux. Un jour ce sera à lui de reprendre le flambeau. En attendant, il suit des cours avec sa préceptrice, s’amuse avec des amis reflets et parfois, monte en haut d’un arbre du parc pour observer l’extérieur et imaginer le monde en dehors de la maison.

Sous ses airs légèrement utopique/dystopique, ce roman est une véritable réflexion sur la mort, le deuil et même le fait de vivre. Dans le cours de l’histoire on suit parfois des cours donné par la préceptrice sur le passage de la vie à la mort dans d’autres cultures et civilisation. Et en suivant via les yeux de Daniel sa propre vision des choses.

Car Daniel ne comprend pas le deuil, ni même réellement la mort. il ne comprend pas qu’on puisse ne pas avoir envie de faire un reflet pour revoir la personne pour toujours. Mais petit à petit, il va rencontrer d’autres personnes, et notamment une fille de forains Violette, qui vont lui permettre de se confronter à d’autres visions et à mieux appréhender ces concepts.

L’histoire en elle-même, c’est-à-dire sa rencontre avec Violette et l’évolution de leur relation est assez classique et j’avais deviné la fin du roman bien avant. Mais le côté intéressant de ce roman est plutôt les réflexions qu’il amène. J’ai trouvé, comme certains personnages, le principe des reflets assez glauque et pouvant empêcher de faire un vrai deuil. Ceci dit, si je pouvais revoir un proche disparu, passer du temps avec lui, est-ce que je le ferais ? Probablement que oui.

Au final, si le roman n’est pas des plus extraordinaire, il permet de lancer de vraies réflexion auxquels il ne donne pas de réponse faite. A chacun de se retrouver en lui-même et à savoir ce qu’il en pense. Je pense que si j’avais découvert ce roman à l’adolescence cela aurait été un vrai coup de coeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s