New earth project – David Moitet

Après une panne de lecture et une légère baisse de motivation pour m’occuper du blog, je me reprends un peu, notamment avec la lecture de New Earth Project.

couverture du livre

Résumé

En 2125, la majorité de la population est pauvre et parquée dans des bidonvilles, tandis que l’élite profite d’une vie confortable sous le Dôme. Sur Terre, les meilleurs élèves cotoient la même école. C’est ainsi qu’Isis recontre Orion, le fils du dirigeant du NEP et qu’elle lui ouvre les yeux sur son monde. Le jour où Isis est tirée au sort avec sa famille pour partir sur la Nouvelle Terre, Orion va mener son enquête sur le fonctionnement du NEP… et faire de terribles découvertes.

(Source : Livraddict)

Mon avis

Je cherchais quelque chose de simple et rapide à lire quand je suis tombée sur ce livre. Au vu de la couverture et du résumé, je ne m’attendais qu’à une comédie romantique sur base d’une dystopie, bref rien de franchement intéressant. Pourtant, cette lecture m’a vraiment beaucoup plus plu que prévu.

L’histoire se déroule donc en 2125 où la surpopulation et la pollution ont dévasté le monde. Les plus riches vivent dans des dômes les protégeant de la pollution, avec des images de soleil, le moyen d’avoir de la nourriture et toutes le commodités. De l’autre côté, la majorité pauvre vit en dehors, avec un ciel constamment gris et travaillent au jour le jour pour obtenir de la nourriture. C’est dans cette ambiance qu’on suit Isis, une jeune vivant dans les quartiers inondés, mais qui fait partie des rares adolescents des bas-quartiers a avoir été acceptée dans une école mélangeant les jeunes du dôme et les autres.

Le récit passe à chaque chapitre du point de vue d’un des personnages. On suit le plus souvent Isis, l’héroïne de l’histoire, mais on a l’occasion de cotoyer quelques autres protagonistes selon l’évolution du récit. Les chapitres sont donc assez courts mais rendent la lecture assez dynamique.

Si la base de l’histoire est assez classique, on retrouve néanmoins de vrais sujets de société, mais aussi des propositions de solutions pour endiguer cela. Les personnages voient des moyens qui auraient pu être utilisés mais qui n’ont pas été fait à cause de grandes entreprises et d’envie capitaliste. On en apprend donc sur l’agriculture, des solutions contre la pollution et sur l’importance de l’éducation. Enfin, le roman parle aussi de la pauvreté, des relations, des idées-reçues.

Je regrette néanmoins que le le récit fasse très jeunesse. L’héroïne explique tout comme si elle nous parlait directement alors qu’elle n’a pas de raison de le faire et l’histoire reste parfois très en surface. C’est pour moi le seul point noir de ce roman.

Enfin, j’ai trouvé intéressant de faire un parallèle entre cette histoire et les différents drames historiques que l’on a connu, principalement de la seconde guerre mondiale. Car en suivant le récit, on se retrouve finalement sans s’en rendre réellement compte, d’une situation assez proche qu’à l’époque et qui peut mener à une réflexion chez des enfants ou adolescents.

En bref, une bonne lecture, meilleure que ce à quoi je m’attendais. Une bonne reflexion sur le monde qui nous entoure et son avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s